L'hépatite B

On estime qu'environ 2500 personnes sont infectées par le virus de l'hépatite B chaque année en France, dont 200 évolueront vers une hépatite B chronique.

Signes possibles : fatigue, douleurs musculaires et articulaires, fièvre, maux de tête, nausées, diarrhées, urines plus foncées, teint jaune.

Apparition des signes : 2 à 8 semaines après la contamination.

Diagnostic : par prise de sang.

Complications graves si non traitée : risque de cirrhose et de cancer du foie, atteinte possible du nouveau-né si la mère est infectée et non traitée.

Traitement : On peut guérir sans traitement, mais on peut aussi devenir porteur à vie. Un suivi médical est indispensable. .

Possibilité de se faire vacciner : Une vaccination très efficace existe et protège toute la vie.  Parlez-en avec un médecin.

Vaccin :

il existe un vaccin, parlez-en avec votre médecin traitant.

L’hépatite B et le VIH/Sida

Comme toute IST, l’hépatite B fragilise les muqueuses et augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
Inversement, si on est atteint par le virus du sida, cette IST peut être plus grave et compliquer le traitement.


X