Les papillomavirus (HPV)

Signes possibles : petites verrues (condylomes) sur les organes génitaux ou l’anus.

Apparition des signes : 1 à 8 semaines après la contamination.

Diagnostic : par un examen médical
- Chez la femme, examen médical ou suite à un frottis du col de l’utérus.
- Chez l’homme, par examen médical si des condylomes (verrues) sont visibles.

Complications graves si non traitée : risque de cancer du col de l’utérus pour certains papilloma.

Traitement : Traitement local des verrues (crème, etc.)

Possibilité de se faire vacciner :

Le vaccin est recommandé chez les jeunes filles entre 11 et 14 ans. Une vaccination plus tardive est possible avant le début de la vie sexuelle. Le vaccin ne protège pas contre tous les papillomavirus. C’est pourquoi le dépistage reste indispensable à partir de l'âge de 25 ans. Parlez-en avec un médecin.

Les papillomavirus et le VIH/Sida

Comme toute IST, ils fragilisent les muqueuses et augmentent considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
Inversement, si on est atteint par le virus du sida, ces IST peuvent être plus graves et compliquer le traitement.